Auteur·rices

( | A | B | C | D | É | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z |

Madeleine Ghys se passionne pour les arts visuels, l’architecture et la photographie. Elle a le bonheur de partager cet intérêt avec ses étudiants en Histoire de l’art. En théorie et en pratique, ses recherches l’amènent à tisser des liens entre les mots, les lieux et les images qu’on peut en faire. Certaines livres en rendent compte, dont : Reliquaire et Un autre jour.

Marina Girardin enseigne la littérature au Cégep Édouard-Monpetit.

Robert Giroux a été professeur de littérature moderne à l’Université de Sherbrooke (1972-1997) et directeur des Éditions Triptyque et de la revue 

Anthony Glinoer est professeur au Département des lettres et communications de l'Université de Sherbrooke. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l'histoire de l'édition et la sociologie du littéraire. 

Pierre Gobeil s'est mérité le Grand Prix du livre de Montréal pour Dessins et cartes du territoire en 1993. Après La mort de Marlon Brando et La cloche de verre, Le jardin de Peter Pan est son troisième ouvrage publié aux Éditions Triptyque.

François Godin est poète et professeur de littérature au cégep Édouard-Montpetit. Il est originaire de Grand-Mère. Il a publié La victoire jamais obtenue en 2011 (Écrits des Forges), La chambre aux quatre vents en 2014 (l’Hexagone) et Habiter est une blessure en 2017 (Le lézard amoureux) ainsi que divers poèmes en revues.

Louis-Daniel Godin est professeur au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal et membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ). Privilégiant une approche psychanalytique dans ses recherches, il s’intéresse notamment aux fonctions du nom propre au sein d’oeuvres littéraires québécoises contemporaines.

Éléonore Goldberg réalise des films d’animation et publie de la bande dessinée. Elle enseigne aussi le dessin.

Alizée Goulet (elle) habite près d’un lac où elle va chaque jour consoler le réel. Elle détient un baccalauréat en études littéraires ainsi qu’une maîtrise en création littéraire (UQAM). Elle a publié des poèmes et des nouvelles en revue et dans des ouvrages collectifs. Ennuagée est son premier livre. 

Crédit photo: Mélissa Vaiti Photographe.

Edgard Gousse est professeur, chercheur et écrivain. Plusieurs fois membre de jurys littéraires, il a vécu une vingtaine d’années à Montréal et séjourné à Cuba ainsi que dans plusieurs autres pays de l’Amérique latine. Il a publié roman, essai et poésie, à Montréal, à La Havane et à Santiago de Cuba.

Florian Grandena (il/lui) est professeur agrégé et enseigne principalement les études cinématographiques au Département de communication de l’Université d’Ottawa. Avec Cristina Johnston, il est le coauteur de Cinematic Queerness et de New Queer Images (Peter Lang, 2011).

Titulaire d’un doctorat en sémiologie (2008, UQAM), Émilie Granjon est chercheure en sémiologie visuelle et commissaire d’exposition indépendante (L’art imprimé : entre mixité et hybridité, Mexique, 2015-2016 ; Espace imprimé, espace ouvert, Montréal, 2016).

Agrégée de Lettres modernes, docteure en littérature et civilisation françaises, Karine Gros enseigne à l’Université de Paris 12-IUFM de Créteil.

Hervé Guay enseigne au Département de lettres et communication sociale de l'Université du Québec à Trois-Rivières. En 2010, il a publié L'éveil culturel. Théâtre et presse à Montréal 1898-1914 aux Presses de l'Université de Montréal.

© Olivier Guénette

Lucie Guillemette est professeure au Département de lettres et communication sociale à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Hélène Guy est professeure à l’Université de Sherbrooke. Elle s’intéresse à l’écriture sous toutes ses formes. Depuis longtemps elle anime des ateliers d’écriture partout au Québec.

Professeure de littérature française et francophone à la Faculté des Lettres de l’Université de Timisoara (Roumanie), Margareta Gyurcsik est la fondatrice et directrice du Centre d’Études francophones de l’Université de Timisoara. Elle est aussi la rédactrice en chef de la revue Dialogues francophones qu’elle a d’ailleurs fondée.

Pages