Une vie à l'étourdie

Dowd, Jean-François, Une vie à l'étourdie, Le lézard amoureux, 2015, 68 p.
Prix : 
16,95 $
ISBN : 
978-2-923398-31-0

Une vie à l’étourdie est un petit livre novateur, véritablement anticonformiste, où le sens ne se dissimule pas comme une inconvenance, où le ton subtilement ambivalent, à mi-chemin entre l’ironie acide et la fantaisie navrée, n’appartient à aucun autre poète. Jean-François Dowd n’est pas un marginal au sens où prétendent l’être certains poètes qui cultivent la subversion ou la « voyance ». Chez lui, pas d’esbroufe, de logorrhée, de tricherie, de soutenances de thèse déguisées en poèmes, nulle marque « d’après-temps » ou de « posthistoire », rien qui soit chiffré (sauf les syllabes), ce qui l’éloigne à plusieurs égards des poètes de son temps. Il mène sa vie à l’étourdie, anachroniquement, en solitaire, et attire, ne revenant jamais de sa surprise, une poignée de lecteurs dont l’amitié est tenace.