Des « amitiés paysannes » à la NRF. Henri Pourrat, Michelle Le Normand et Léo-Paul Desrosiers. Correspondance 1933-1959

Prix : 
31,95 $
ISBN : 
978-2-89518-334-1

Aller à la rencontre d’un lecteur, écrivain lui aussi, par-delà la distance, découvrir en lui un allié, prêt à défendre son œuvre, ses idées, puis un ami à qui confier manuscrits, projets et sentiments: c’est ce que ces lettres auront permis d’accomplir à Michelle Le Normand, Léo-Paul Desrosiers et Henri Pourrat. Leur lecture, aujourd’hui, permet de redécouvrir ces écrivains, trop souvent enfermés dans des catégories rigides, auteurs pourtant d’œuvres fortes et complexes comme Gaspard des montagnes ou Les engagés du Grand Portage. Apparaît aussi à l’ombre de la NRF et de la figure tutélaire de Jean Paulhan, un régionalisme moderne, transatlantique, préoccupé de psychologie, à la recherche d’une écriture portée par l’oralité. Se profile aussi, dans les lettres de Le Normand, une écrivaine aspirant à vivre de sa plume, habitée par une profonde curiosité à l’endroit de la vie littéraire française. Cette correspondance permet ainsi de mieux comprendre comment on pouvait être écrivain à Ambert et à Ottawa, au mitan du XXe siècle, comment la lettre permettait de penser et de dire son appartenance au monde littéraire.

Présentation, établissement du texte et annotation de Michel Lacroix.