Écritures de l’intime dans la littérature francophone du Canada (1980-2005)

Bertrand, Jean-Pierre
den Toonder, Jeanette
Frédéric, Madeleine
Hick, Anne-Laure
,
Écritures de l’intime dans la littérature francophone du Canada (1980-2005) ,
Éditions Nota bene
,
Fonds (Éditions Nota Bene - Essais et études littéraires)
,
2011
,
225 p
.
Prix : 
27,95 $
ISBN : 
978-2-89518-365-5

 

Depuis le romantisme, l’expression du moi a pris une place considérable dans la littérature moderne. Le sujet, après une brève crise dans les années 1960-1970, est revenu occuper une place de premier plan dans la postmodernité. C’est cette littérature d’aujourd’hui, dans son aire canadienne française, qu’explorent les auteurs de cet ouvrage. L’un après l’autre, ils tentent de mettre au jour les innovations formelles et les configurations imaginaires auxquelles les écritures de l’intime ont donné naissance. Comment dire Je aujourd’hui, en cette Amérique francophone ? Ce recentrage du sujet dans le plus profond de son intériorité est à l’origine d’une relance spectaculaire de la littérature du tournant des XXe et XXIe siècles, marquée par des œuvres originales et diverses qui donnent tout à la fois la parole tant aux individus qu'aux collectivités et réinstaurent un discours sur le monde. C’est dans cette perspective que sont lues ou relues ici les œuvres, en vers ou en prose, d’Anne Hébert, Pierre Nepveu, Gaston Miron, André Major, Nelly Arcan, Paulette Dubé, Dany Laferrière, Marie-Célie Agnant, Abla Farhoud, Emma Haché, Nancy Huston, Régine Robin, Carole David, Rober Racine.
 
Avec des textes de : Jean-Pierre Bertrand, Michel Biron, Beatriz Calvo Martín, Dominique Combe, Jeanette den Toonder, Madeleine Frédéric, François Hébert, Anne-Laure Hick, Svante Lindberg, Hans-Jürgen Lüsebrink, Daniel Marcheix, Ursula Mathis-Moser, Jeannine Paque, Lucie Picard, Pamela V. Sing et Nathalie Watteyne.