Auteurs

A | B | C | D | É | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | V | W | X

Né à Montréal en 1819 et mort à Montebello en 1903, Amédée Papineau est un écrivain patriote, auteur du Journal d'un Fils de la Liberté.

Professeur au département d'histoire de l'Université Laval, Martin Pâquet œuvre en anthropologie historique et s'intéresse aux diverses manifestations de la culture politique au Québec et au Canada modernes. Ses travaux sur l'immigration et les politiques étatiques l'ont amené à étudier aussi l'influence de la pensée scientifique dans la prise de décision politique.

Jacques Paquin est professeur de littérature québécoise à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

François Paré est professeur titulaire et directeur du département d'études françaises à l'Université de Waterloo. Ses recherches portent sur les littératures minoritaires et diasporales au Canada et ailleurs en Amérique.

Janet M. Paterson est professeure de littérature québécoise au Département d’études françaises à l’Université de Toronto. Auteure de nombreuses publications, notamment Anne Hébert : architexture romanesque et Moments postmodernes dans le roman québécois, elle participe au comité de rédaction de la revue Voix et images et elle est membre de la Société royale du Canada.

Jacques Pelletier est professeur associé au Département d'études littéraires de l'Université du Québec à Montréal. Il a publié plusieurs ouvrages sur les littératures québécoise et internationale ainsi que des essais polémiques sur des enjeux culturels et idéologiques qui interpellent notre société.

Né en juin 1929 à Montréal, Pierre Perrault est mort le 29 juin 1999. Outre son œuvre cinématographique, il est aussi l’auteur d’une importante œuvre littéraire, qui lui a valu de nombreux prix : le prix du Grand Jury des lettres canadiennes (1961), le prix Ludger-Duvernay (1968) et le Prix du Gouverneur général à trois reprises (1963, 1975 et 1999).

Sheila Petty est professeure d'études cinématographiques et doyenne des Arts visuels à l'Université de Regina.

Lucie Picard détient un doctorat de l’Université de Bologne (Italie). Ses travaux portent principalement sur la poésie québécoise, mais également sur le théâtre. Elle a collaboré à plusieurs revues comme L’Annuaire théâtral, Cahiers francophones d’Europe centre-orientale, Francofonia et Présence francophone.

Maude Pilon est née en 1983, autour de Montréal. Elle vit en Montérégie. Elle possède une formation en arts interdisciplinaires de l’Université Concordia, une autre en ethnologie de l’Université Laval, et elle poursuit actuellement des études littéraires à l’UQAM.

Auteure de plusieurs livres, Marie-Christine Pioffet, professeure à l’Université York (Toronto), est spécialiste des textes de la Nouvelle-France et de la littérature française du XVIIe siècle. 

Lorraine Piroux est Associate Professor à l’Université de Rutgers (New Jersey). Spécialiste de littérature française du XVIIIsiècle, elle est l’auteure de Le livre en trompe l'œil ou le jeu de la dédicace. Montaigne, Scarron, Diderot (Éditions Kimé, 1998).

Patrick Poirier a dirigé le magazine culturel Spirale de 2006 à 2014. Il est présentement directeur général des Presses de l'Université de Montréal. 

Après plusieurs années passées à Drummondville et à Québec, Simon Poirier vit désormais à Montréal. Iel poursuit des études en études féministes après avoir complété un baccalauréat en littérature et un certificat en scénarisation cinématographique.

Pierre Popovic est professeur à l'Université de Montréal. 

 

Carole Potvin enseigne la littérature au Cégep Gérarld-Godin à Montréal. En 2004, elle obtient son doctorat de l’Université McGill pour une thèse consacrée à la correspondance échangée entre Sartre et Beauvoir durant la Seconde Guerre mondiale. 
 

Professeur au Département de français de l'Université d'Ottawa, Maxime Prévost s'intéresse à la littérature romantique (Rictus romantiques.

Stephen J. Pyne est professeur d'histoire de l'environnement à la Faculté des sciences de la vie de l'université d'État de l'Arizona.