Auteurs

A | B | C | D | É | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | V | W | X

Pierre L'Hérault, professeur à l’Université de Moncton de 1972 à 1976, professeur émérite à l’Université Concordia, professeur invité aux Universités de Montréal, d’Innsbruck et d’Udine, ainsi que chercheur au Centre interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), nous a quittés en novembre 2007.

François L'Italien est professeur associé au Département de sociologie de l'Université Laval. 

Claude La Charité est professeur de littérature française d’Ancien Régime à l’Université du Québec à Rimouski. Ses travaux portent sur les femmes écrivains, ainsi que sur la poétique des genres et la rhétorique.

Gilles Labelle est professeur de pensée politique à l'École d'études politiques de l'Université d'Ottawa. Ses principaux champs d'intérêt sont la pensée et la philosophie politiques en France aux XIXe et XXe siècles. Il s'intéresse aussi à la pensée politique québécoise de la Révolution tranquille. 

Germain Lacasse est professeur agrégé au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l'Université de Montréal. 

Isabelle Lachance est professionnelle de recherche et chargée de cours à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Michel Lacroix est professeur au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Il poursuit des recherches sur les sociabilités littéraires, les réseaux franco-québécois et l’histoire de la littérature québécoise. Il est l’auteur de La beauté comme violence.

Louise Ladouceur est professeure à l'Université de l'Alberta.

Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Louise Ladouceur s’est consacrée au théâtre expérimental et féministe avant de s’intéresser à la traduction. Elle a traduit six œuvres pour la scène tout en poursuivant des études universitaires.

Née en 1980 à Montréal, Annie Lafleur a publié Prolégomènes à mon géant (2007) ainsi que Handkerchief (2009) chez Le lézard amoureux. Ces deux recueils de poèmes confirment avec force le talent indéniable de cette poète montréalaise, également active depuis plusieurs années dans le milieu des arts visuels.

Guillaume Lafleur a publié de nombreux articles sur le cinéma. Il a été directeur artistique d’Antitube, organisme voué à la diffusion du cinéma d’auteur, de même qu'il a dirigé Daïmôn, centre de production et de diffusion en arts médiatiques.

Jean Laforest et Francine Audet sont des globe-trotters expérimentés. Grands amateurs de plein air, de vélo et d’escalade, ils ont roulé leur bosse de Death Valley aux contreforts de l’Himalaya en passant par l’Amérique du sud (où ils ont longuement séjourné), la Côte d’Ivoire et la Malaisie. C’est de leurs erreurs qu’ils ont appris – sans guide – à devenir voyageurs indépendants.

Marty Laforest est professeure au Département de Lettres et communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières. 

Conrad Laforte est ethnologue et folkloriste de réputation internationale et professeur émérite au Département d’histoire de l’Université Laval. Chercheur minutieux, il est un des membres fondateurs du Centre d’études interdisciplinaires sur les lettres, les arts et les traditions des francophones en Amérique du Nord (CÉLAT).

Geneviève Lafrance est professeure au Département d'études littéraires de l'Université du Québec à Montréal. Elle a publié des articles sur Mme de Staël, Jacques Ferron et Saint-Denys Garneau, notamment dans la revue Voix et images.

Titulaire d’un doctorat portant sur les rapports entre art et littérature, André Lamarre pratique l’écriture sur l’art et la critique littéraire. Il a publié, entre autres, dans CV Photo, Espace, Études françaises, Les Écrits, Liberté, Parachute et Spirale, rédigé plusieurs textes de catalogue et des préfaces d’anthologie de poésie.

Vincent Charles Lambert est chercheur postdoctoral à l'Université du Québec à Montréal. Sa thèse de doctorat porte sur la poésie québécoise des années 1860 à 1930. Il a également publié des essais et des recueils de poèmes.

André Lamontagne est professeur de littérature québécoise à l'Université de Colombie-Britannique, à Vancouver.

Serge Lamothe s’est d’abord fait connaître comme romancier et nouvelliste. Avec la publication du livre Le procès de Kafka et le Prince de Miguasha (Alto 2005), il abordait le théâtre. La publication de son premier recueil de poèmes, Les Urbanishads, a confirmé la très grande polyvalence de l’écriture et la verve de cet auteur remarquable.

Née à Lombez (France) en 1929, Suzanne Lamy est arrivée au Québec en 1954. Après un doctorat ès lettres à l'Université de Montréal, elle est devenue professeure de littérature au Cégep du Vieux Montréal. Elle a dirigé la revue Spirale de 1984 à 1986. Elle est morte le 25 février 1987.

Pierre-Luc Landry est professeur au Département de langue française, littérature et culture du Collège militaire royal du Canada, à Kingston. Il a publié deux romans aux Éditions Druide, L’équation du temps, en 2013 et Les corps extraterrestres, en 2015.

Francis Langevin est titulaire d’un doctorat en littérature française (UQAR et Lille-3). Il est spécialiste des théories du récit. Ses recherches actuelles portent sur le style et les valeurs, de même que sur les représentations de la régionalité dans les fictions québécoises et françaises contemporaines.

Gérard Langlade est professeur émérite en littérature française à l'Université Toulouse - Jean Jaurès. Ses travaux associent une approche de la lecture littéraire comme interaction entre prescriptions des oeuvres et expériences de lecture subjective à une réflexion sur l'enseignement de la littérature. 

Simon Langlois est professeur au Département de sociologie de l’Université Laval. Il a publié de nombreux travaux sur la société québécoise – notam­ment Les raisons fortes. Nature et signification de l’appui à la souveraineté du Québec (avec Gilles Gagné, 2002) et plusieurs études sur la consom­mation marchande dont son ouvrage Consommer en France (2006).

Poète et nouvelliste, Corinne Larochelle enseigne présentement au niveau collégial. Elle a collaboré à diverses publications dont MoebiusAction poétiqueXYZL'InconvénientExitLes Écrits, Tessera et Voix & images.

Karim Larose est professeur de littérature au Département d’Études françaises de l’Université de Montréal. Il est également le titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la littérature québécoise et le discours culturel. 

Danielle Laurin, auteure de Duras, l'impossible, a dirigé le collectif Lettres à Marguerite Duras, deux ouvrages parus chez Varia en 2006.

Né à Montréal en 1967, Bertrand Laverdure est poète, romancier et journaliste littéraire. Il a collaboré à diverses publications. De 2002 à 2006, il a travaillé à la section éditoriale des éditions Triptyque. Il a reçu le prix Rina-Lasnier 2003 pour son recueil Les forêts (Éditions du Noroît, 2000).

Carlo Lavoie est professeur de français, langue seconde, et de littératures acadienne et québécoise à l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard.

Sylvain Lavoie est doctorant à l'Université Concordia. Il se spécialise en théâtre dans une perspective historique et sociologique. 

Yoan Lavoie vit à Montréal et détient une maîtrise en lettres à l’UQAM. Infirmes est son premier roman.
 

Claire Le Brun est professeure titulaire au Département d'études françaises de l'Université Concordia.

Bien que ce nom ne lui soit venu qu’avec ses premières plaquettes poétiques, Alexis Lefrançois est né en 1943. Belge d’origine, Québécois d’adoption depuis la jeune vingtaine, il a publié, après de nombreuses années de silence, L’abécédaire des Robots (Les Heures bleues, 2000) et Pages tombées d’un livre (Le lézard amoureux, 2006).

Jean-Frédéric Légaré-Tremblay est un journaliste indépendant, spécialisé en affaires internationales. 

Michel Lemaire est l’auteur de plusieurs articles sur la poésie québécoise et de quatre recueils de poèmes. Il a publié en 2002 l’édition critique des Œuvres poétiques complètes d’Albert Lozeau.

Auteur d'articles sur Henri Michaux, Valère Novarina et Clément Rosset, Jean-Sébastien Lemieux prépare une thèse de doctorat sur la poésie québécoise de Évanturel à Loranger à l'Université Laval. Il a codirigé un collectif intitulé Se figurer l'origine ou la spécificité humaine (Éditions du Gifric, 2008).

Pages