Auteur·e·s

( | A | B | C | D | É | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y

Pierre L'Hérault, professeur à l’Université de Moncton de 1972 à 1976, professeur émérite à l’Université Concordia, professeur invité aux Universités de Montréal, d’Innsbruck et d’Udine, ainsi que chercheur au Centre interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), nous a quittés en novembre 2007.

François L'Italien est professeur associé au Département de sociologie de l'Université Laval. 

Philosophe et sociologue de formation, il est professeur d'esthétique à l’Université du Québec à Chicoutimi, directeur du Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions à la même université, ainsi que membre du comité de la revue Inter.

Claude La Charité est professeur de littérature française d’Ancien Régime à l’Université du Québec à Rimouski. Ses travaux portent sur les femmes écrivains, ainsi que sur la poétique des genres et la rhétorique.

Réal La Rochelle, professeur et critique en cinéma et en audiovisuel, a été président-fondateur de la Phonothèque québécoise / Musée du son. Il est l’auteur, entre autres, de Callas. La diva et le vinyle (1987), Cinéma en rouge et noir (1994), Opérascope. Le film-opéra en Amérique (2003), Le patrimoine sonore du Québec.

Gilles Labelle est professeur de pensée politique à l'École d'études politiques de l'Université d'Ottawa. Ses principaux champs d'intérêt sont la pensée et la philosophie politiques en France aux XIXe et XXe siècles. Il s'intéresse aussi à la pensée politique québécoise de la Révolution tranquille. 

Né à Montréal, il a complété un baccalauréat en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal. Il a publié des textes dans quelques revues et ouvrages collectifs, en plus de participer à plusieurs lectures publiques de poésie. Son premier recueil de poèmes, Allons danser sur le toit, est paru aux éditions Le Loup de Gouttière en 2005.

Germain Lacasse est professeur agrégé au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l'Université de Montréal. 

Isabelle Lachance est professionnelle de recherche et chargée de cours à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Michel Lacroix est professeur au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Il poursuit des recherches sur les sociabilités littéraires, les réseaux franco-québécois et l’histoire de la littérature québécoise. Il est l’auteur de La beauté comme violence.

Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Louise Ladouceur s’est consacrée au théâtre expérimental et féministe avant de s’intéresser à la traduction. Elle a traduit six œuvres pour la scène tout en poursuivant des études universitaires.

Née en 1980 à Montréal, Annie Lafleur a publié Prolégomènes à mon géant (2007) ainsi que Handkerchief (2009) chez Le lézard amoureux. Ces deux recueils de poèmes confirment avec force le talent indéniable de cette poète montréalaise, également active depuis plusieurs années dans le milieu des arts visuels.

Guillaume Lafleur a publié de nombreux articles sur le cinéma. Il a été directeur artistique d’Antitube, organisme voué à la diffusion du cinéma d’auteur, de même qu'il a dirigé Daïmôn, centre de production et de diffusion en arts médiatiques.

Jean Laforest et Francine Audet sont des globe-trotters expérimentés. Grands amateurs de plein air, de vélo et d’escalade, ils ont roulé leur bosse de Death Valley aux contreforts de l’Himalaya en passant par l’Amérique du sud (où ils ont longuement séjourné), la Côte d’Ivoire et la Malaisie. C’est de leurs erreurs qu’ils ont appris – sans guide – à devenir voyageurs indépendants.

Sociolinguiste et analyste du discours, Marty Laforest est professeure titulaire au Département de lettres et communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

© Bénédicte Brocard

Conrad Laforte est ethnologue et folkloriste de réputation internationale et professeur émérite au Département d’histoire de l’Université Laval.

Geneviève Lafrance est professeure au Département d'études littéraires de l'Université du Québec à Montréal. Elle a publié des articles sur Mme de Staël, Jacques Ferron et Saint-Denys Garneau, notamment dans la revue Voix et images.

Titulaire d’un doctorat portant sur les rapports entre art et littérature, André Lamarre pratique l’écriture sur l’art et la critique littéraire. Il a publié, entre autres, dans CV Photo, Espace, Études françaises, Les Écrits, Liberté, Parachute et Spirale, rédigé plusieurs textes de catalogue et des préfaces d’anthologie de poésie.

© Hélène Lyonnais

Vincent Lambert est né à Saint-Narcisse-de-Beaurivage en 1980. Il a publié des poèmes, La fin des temps par un témoin oculaire, et quelques essais dans les revues Contre-jour et l'Inconvénient.

Vincent Charles Lambert est chercheur postdoctoral à l'Université du Québec à Montréal. Sa thèse de doctorat porte sur la poésie québécoise des années 1860 à 1930. Il a également publié des essais et des recueils de poèmes.

André Lamontagne est professeur de littérature québécoise à l'Université de Colombie-Britannique, à Vancouver.

Serge Lamothe s’est d’abord fait connaître comme romancier et nouvelliste. Avec la publication du livre Le procès de Kafka et le Prince de Miguasha (Alto 2005), il abordait le théâtre. La publication de son premier recueil de poèmes, Les Urbanishads, a confirmé la très grande polyvalence de l’écriture et la verve de cet auteur remarquable.

Pages