Auteur·e·s

( | A | B | C | D | É | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z |

Élisabeth Haghebaert est coordonnatrice du Centre d’aide à la réussite à l’Université du Québec à Rimouski. Elle est l’auteure de plusieurs articles sur Réjean Ducharme.

Jean-François Hamel est professeur au Département d'études littéraires de l'Université du Québec à Montréal. Ses recherches portent sur les poétiques de l'histoire et les politiques de la littérature du XXe siècle français. En plus de nombreux articles, il a publié trois essais dans la collection « Paradoxe » des Éditions de Minuit : Revenances de l'histoire.

Yan Hamel est professeur à la TÉLUQ.

Simon Harel est professeur titulaire au Département de littératures et de langues du monde de l’Université de Montréal. Il est directeur du Laboratoire sur les récits du soi mobile, codirecteur du Centre de recherche des études littéraires et culturelles sur la planétarité.

Cynthia Harvey est professeure de littérature à l’Université du Québec à Chicoutimi depuis 2005. Ses recherches et publications portent sur la littérature française du XIXe siècle, la sociologie du texte, les rapports de la littérature et de la philosophie et l’écriture des femmes. Elle est présidente de l’Association canadienne des études francophones du XIXe siècle depuis 2017.

Barbara Havercroft est professeur au Département d'études françaises et au Centre de littérature comparée à l'Université de Toronto.

Annette Hayward est professeure agrégée à l'Université Queen's, à Kingston. Elle s'intéresse particulièrement aux questions d'institution littéraire et à l'écriture québécoise au féminin.

Originaire de la banlieue, Amélie Hébert s'intéresse aux questions de territoire et d'appartenance. Elle a publié des poèmes et des fictions en revues. Les grandes surfaces est son premier recueil. 

Né à Montréal en 1946, François Hébert a obtenu son doctorat à l'Université d'Aix-Marseille en 1972 pour ses recherches sur André Malraux. Il a enseigné les littératures française et québécoise, et animé des ateliers d'écriture à l'Université de Montréal. 

Pierre Hébert est professeur de littérature québécoise au Département des lettres et communications à l'Université de Sherbrooke. Il travaille depuis plusieurs années sur la censure littéraire au Québec.

Robert Hébert est écrivain, philosophe expérimental. Penseur inclassable, il compose depuis 40 ans une œuvre unique dans les mondes des lettres et des idées au Québec. Monsieur Rhésus est son dixième livre. 

À partir d'une petite île du Pacifique sud jusqu'à l'île de La Réunion, en passant par Vancouver et Montréal, Pascale Hermann, sous ces divers horizons, a écrit Ravine des pluies, son premier recueil de poésie.

Née à Montréal, Julie Hétu obtient un doctorat en art, littérature et anthropologie à l’Université Concordia. Depuis 1998, elle œuvre activement dans le milieu des arts visuels et de la littérature.

Anne-Laure Hick est assistante à l'Université de Liège en littérature française des XIXe et XXe siècles dans le service dirigé par Jean-Pierre Bertrand. Elle poursuit une thèse de doctorat consacrée aux poèmes d'intérieur dans la littérature française des XIXe et XXe siècles. 

Sébastien Hudon est historien de l’art, critique et directeur artistique de la Bande Vidéo au complexe Méduse à Québec.

Marie-Noëlle Huet effectue présentement un doctorat en études littéraires à l'UQAM, sous la direction de Lori Saint-Martin.

Erin Hurley est professeure de théâtre au Département d’anglais de l’Université McGill. Elle a notamment fait paraître Theatre & Feeling, Theatres of Affect, et rédigé de nombreux articles pour des revues scientifiques comme Theatre Research in Canada/Recherches théâtrales au Canada et L’Annuaire théâtral.