Auteur·e·s

( | A | B | C | D | É | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y

Caroline Gagné est doctorante à l'Université Laval.

Dominic Gagné s’est exilé à la fin 2012 à St-Louis-de-Gonzague (Les Etchemins), petit village de 400 habitants, pour se consacrer à l’écriture. Il a publié trois recueils de poésie dont Ce beau désordre de l’être et L’intimité du désastre aux Éditions de l’Hexagone.

Gilles Gagné a fait des études de sociologie à l'UQAM et à l'Université de Montréal et il est professeur de sociologie à l'Université Laval à Québec. Il s'intéresse aux formes de régulation de la pratique sociale, à l'éducation et à la société québécoise et il a publié des recherches et des essais sur ces thèmes. Il est membre du Groupe interuniversitaire d'étude de la postmodernité. 

Auteur prolifique, Alain Gagnon a remporté deux fois le Prix fiction-roman du Salon du Livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour Sud (Pleine Lune, 1996) et Thomas K (Pleine Lune, 1998).

Gabriel Gagnon, né à Mont-Joli en 1935, a enseigné l’anthropologie puis la sociologie à l’Université de Montréal jusqu’en 2000, effectuant aussi des séjours d’enseignement et de recherche au Sénégal, en Tunisie, à Cuba, à Oxford, à Aix-en-Provence, à San Diego, à Temuco et aux Îles de la Madeleine.

Marie-Noëlle Gagnon vit à Montréal. Détentrice d'une maîtrise en études littéraires, elle a voyagé sur tous les continents et fait aujourd'hui du journalisme et de l'édition. Elle aime la photographie, la musique, le cinéma et... l'écriture. Elle signe cet automne (octobre 2009) son premier roman, L'hiver retrouvé.

Rémy Gagnon est né à Arvida en 1966. Il est professeur de philosophie au Cégep de Victoriaville. Ses recherches actuelles portent sur les origines et les transformations du récit philosophique occidental. Il est notamment l’auteur de Phénoménologie de l’individualité (L’Harmattan, 2013).

 

Caroline Garand est chercheure postdoctorale à l'Université d'Oxford où elle poursuit des recherches portant sur l'utilisation de la figure du Marquis de Sade dans la fiction contemporaine.

Dominique Garand est professeur titulaire au Département d'études littéraires de l'Université du Québec à Montréal. 

Flavia Garcia est professeure, poète, traductrice et interprète de tango. Née à Buenos Aires, en Argentine, elle s’établit au Québec en 1987. Elle a poursuivi des études supérieures en didactique des langues et en littérature.

En plus d'être un fonctionnaire de la Ville de Québec, François-Xavier Garneau (1809-1866) était un historien, un notaire et un poète. 

Lauréat du Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton du Conseil des Arts du Canada, pour mi-carrière.

Mona Gauthier est détentrice d’un doctorat en littérature et psychanalyse de l’Université de Montréal. Elle est psychanalyste et a enseigné aux universités d’Ottawa et de Carleton. Elle est l’auteure de plusieurs livres savants dont La jouissance prise aux mots (L’Harmattan). Paroles de mère est son premier essai libre.

© Marc Melillo

Alexandre Gefen, professeur agrégé, est le fondateur et le codirecteur du groupe de recherche Fabula.

Jean Philippe Gendron est l'auteur d'une thèse de doctorat en histoire à l'Université du Québec à Montréal sur l'institutionnalisation des pratiques médicales entourant l'obésité. Il est aussi membre étudiant du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST).

Professeur au Département d'études littéraires de l'Université du Québec à Montréal, Bertrand Gervais est le directeur du centre de recherche Figura, du Laboratoire NT2, de l'équipe de recherche ERIC LINT, ainsi que du Lower Manhattan Project. Il a publié romans, récits et nouvelles, de même que des essais sur la lecture, la littérature américaine et l'imaginaire. 

Marina Girardin enseigne la littérature au Cégep Édouard-Monpetit.

Robert Giroux a été professeur de littérature moderne à l’Université de Sherbrooke (1972-1997) et directeur des Éditions Triptyque et de la revue 

Pages